Retour à Paris / Lennon-McCartney / Double White (1968) / Avec « Back in the USSR » les Beatles avaient détourné par avion d'Ouest en Est une chanson de Chuck Berry (« Back in the US ») ... moi ... j'ai détourné les Beatles en train ... du Nord au Sud ! / Les vallées de coton / Lennon-McCartney / Revolver (1966) / C'est le moment le plus dur de la journée ... l'instant où le temps des rêves laisse la place à la réalité ... la seconde fatale où il faut abandonner la belle princesse qui venait juste de dire oui et les fabuleux paysages de coton survolés comme Superman ... bref ... il faut se lever ! / Vive la liberté / Lennon-McCartney / Sgt Pepper's Lonely Hearts Club Band (1967) / Sommes-nous libres d'agir ? Sommes-nous libres de parler ? Sommes-nous libres de penser ? Dans le « pays des droits de l'homme » cette question, je me la pose de plus en plus ! / Dis-moi non / Carl Perkins / Beatles for sale (1964) / Ce « rockabilly » écrit par Carl Perkins en 1956 a été choisi par Ringo pour occuper sa plage réservée sur l'album « Beatles for sale » (décembre 1964) Mais au fait ... l'Homme et la Femme sont-ils des espèces différentes ? Ah ... dis-moi non ! / La fille 3D / Lennon-McCartney / Double White (1968) / Paul a écrit cette chanson pour Martha, sa chienne bobtail. De mon côté j'ai écrit « La fille 3D » pour Petula, petite chatoune Maine Coon, qui comme beaucoup de ses congénères se soucie peu de l'altitude dès qu'il s'agit de poursuivre les pigeons du quartier … / Je suis fou / George Harrison / Help ! (1965) / Jeune fou ... fais pas le fou ... t'es un fou dangereux ... une vraie vie de fou ... tu conduis comme un fou ... je t'aime comme un fou ... mon grand fou-fou ! Plus on est de fous, plus on rit … / Petite racaille / Larry Williams / Beatles VI (USA - 1965) / Un bon vieux rock américain enregistré par John et les Beatles en Mai 1965, en même temps que l'album Help ! Je me suis inspiré de l'idée originale de la chanson (les blousons noirs des années 50) pour écrire une version ... « 21ème siècle » … / Femme au foyer / Lennon-McCartney / Rubber Soul (1965) / Déjà en 1965, les Beatles avaient noté l'importance du compte en banque pour un mâle en quête de femelle … / Météo / Lennon-McCartney / Single c/w Paperback writer (1966) / J'ai repris le thème développé par John dans cette chanson iconoclaste qui nous parle des gens : vous, moi et tous les autres autour ... tellement différents Quand il pleut on est tout tristes, dès qu'il fait beau on est contents ... ça vous fait pas ça vous ! / Sacré vampire / Lennon-McCartney / Double White (1968) / Quand la mariée est trop belle ... prenez garde de ne pas vous faire dévorer tout cru ! / Magic Feeling / Lennon-McCartney / Abbey Road (1969) / En 1969, je ne comprenais que quelques mots d'anglais et longtemps j'ai cru que « You never give me your money » relatait les péripéties d'un turfiste qui avait tout perdu ... J'ai finalement fait de mon fantasme une réalité ... en chanson ! / Réussir sa vie / John Lennon / John Lennon (1970) / Heros de la classe ouvrière ... voilà un bel avenir pour un garçon ! J'ai repris, dans cette version française de « Working Class Hero » publié sur le premier album solo de John après la séparation des Beatles en 1970, le thème original en collant au plus près des idées et des images de l'auteur. / Les îles Paradis / Lennon-McCartney / Single c/w Strawberry fields forever (1967) / « Penny Lane » est une rue de Liverpool de l'enfance de Paul dont il dépeint dans cette chanson les pittoresques personnages. J'ai repris l'idée pour revisiter le populaire quartier de ma propre enfance, le 20ème arrondissement de Paris, mais avec l'oeil d'un maître de la finance retranché aux « îles Paradis » … / Hey chien-chien / Lennon-McCartney / Yellow Submarine (1968) / Comme disait Gekko dans Wall Street « ... si tu as besoin d'un ami, achète-toi un chien ... » / Notre Majesté / Lennon-McCartney / Abbey Road (1969) / Un petit clin d'oeil de séduction pour conclure cet album dans le luxe et la beauté … / / Traversant rue de l'Abbaye J'ai retrouvé la frénésie De l'âge ado Sur les radios périphériques Des sons bizarres et magnifiques Donnent le tempo / / Des babys-boomers en furie Le monde bascule dans l'hystérie De Liverpool Le vieux show-biz est balayé Place aux sixties et aux yéyés Hurle la foule / / Je me suis surpris à chanter I'm only sleeping en français Et Hey Bulldog Un nouvel album des Beatles Dont j'ai ré-écrit les paroles C'est BeatleFrog / Lady Madonna / Lennon-McCartney / Single c/w The inner light (1968) / Le 6 février 1968, lorsque les Beatles terminent l'enregistrement de « Lady Madonna », la petite Louise Ciccone n'a pas 10 ans ... En composant la chanson Paul songeait à la mère de famille courageuse élevant seule ses enfants malgré les difficultés de la vie ... Quinze ans plus tard, la « madonne » récupérera habilement son second prénom pour se forger une réputation de sainte [vierge ...] ... pour finalement s'adonner à la provocation et au scandale ! / Nowhere man / Lennon-McCartney / Rubber Soul (1965) / L' « homme de nulle part, assis dans son pays de nulle part, faisant des plans de rien pour personne » mais qui a « le monde à ses pieds » ... c'était lui … / Yes it is / Lennon-McCartney / Single c/w Ticket to ride(1965) / Comme chacun sait, « To be blue » (être bleu), signifie en anglais « avoir le cafard » ... John a gardé la nostalgie d'un amour perdu qui s'habillait en rouge ... et depuis il ne supporte plus les filles en rouge ... ça le rend bleu ! / Savoy truffle / George Harrison / Double White (1968) / George et la jolie Pattie Boyd. Quand on lui demande son sentiment sur son grand ami Eric Clapton, il déclare : « we shared the same wife » (« on partageait la même femme ») ... Il a finalement écrit cette chanson sur l'addiction au chocolat de son copain guitariste du groupe ... Cream ! / It won't be long / Lennon-McCartney / With the Beatles (1963) / Comme dans bien des compositions ultérieures, John oppose, dans ce morceau, la vie heureuse et sans soucis qu'il croit être celle des autres et ses propres angoisses, estimant que le retour de sa bien-aimée résoudra tous ses problèmes ... Patience John ... ce ne sera plus long ! / Two of us / Lennon-McCartney / Let it be (1970) / Paul déclare avoir écrit « Two of us » (« Tous les deux ») pour sa future femme Linda, mais les paroles laissent plutôt penser que les deux en question n'étaient autres que John et Paul, jeunes, faisant les 400 coups en sortant de l'école ... D'ailleurs le premier titre de la chanson ne fût-il pas « On our way home » … / Help ! / Lennon-McCartney / Help ! (1965) / C'est encore Ringo qui a piqué la bague ... Le problème c'est que le grand prêtre Swami Clang et son assistante Ahme en ont besoin d'urgence pour terminer leur sacrifice à la déesse Kaili ... Au secours ! / I want to hold your hand / Lennon-McCartney / Single c/w This boy(1963) / 16ème place dans la liste des 500 plus grandes chansons de tous les temps ... En 1963, le rock anglais provoquait chez les filles de tous âges des réactions … « beatlemaniaques » … / I'm looking through you / Lennon-McCartney / Rubber Soul (1965) / Après cinq années de grand amour, Paul déclare à sa fiancée Jane Asher « ... je vois clair en toi ... tu n'es pas différente ... mais tu as changé ... » Game over ! / I'll be back / Lennon-McCartney / A hard day's night (1964) / Quand elle lui casse son coeur, il s'en va ... mais peu de temps après, il revient car il déteste la quitter ... alors elle recommence à lui casser son coeur ... et lui il s'en va à nouveau ... et puis il revient ... La prochaine fois si elle lui casse son coeur encore, et bien lui il partira ... et puis il reviendra à nouveau … / Come together / Lennon-McCartney / Abbey Road (1969) / John a écrit « Come together » dans une suite du Queen Elizabeth de Montréal lors d'un « bed-in » auquel était venu participer Timothy Leary (le « pape » du LSD). Ce dernier, candidat au poste de gouverneur de Californie (contre un certain Ronald Reagan) lui avait demandé une chanson sur le thème de son slogan de campagne « come together, join the party ». La chanson finira en introduction de l'album Abbey Road et Ronald Reagan président des USA ... ... et Timothy Leary ? ... Je ne sais pas ! / I'm a loser / Lennon-McCartney / Beatles for sale (1964) / Avec le recul je pense que des chansons comme « I'm a loser » ou « Nowhere man » étaient des cris de détresse de John. C'était notre période Dylan-country-western-folk avec des titres du genre « On m'a volé mon camion » ... alors pourquoi pas chanter « J'suis un loser ». C'est plus tard qu'on prend conscience des choses ... c'était courageux de la part de John. Paul McCartney (1997) / Taxman / George Harrison / Revolver (1966) / Les Beatles étaient assujettis à la super-taxe de 95 % créée par le Premier Ministre anglais de l'époque Harold Wilson (socialiste). George a écrit cette chanson en colère, à un moment où, bien qu'en pleine beatlemania, il devait reverser en impôts plus qu'il de gagnait. La [mauvaise] surprise a été d'autant plus grande que quelques années plus tôt il n'était pas imposable ! / A day in the life / Lennon-McCartney / Sgt Pepper's Lonely Hearts Club Band (1967) / Figurant à la première place dans la liste des 500 plus grands albums de tous les temps du magazine Rolling Stone, Sgt Pepper s'achève sur le chef-d'oeuvre des deux compères : « A day in the life ». D'un côté John nous lit le journal et de l'autre Paul revit son passé, l'ensemble étant habilement relié par un vers ambigü : « I'd love to turn you on » (et si on s'éclatait) ... qui provoquera son interdiction sur la BBC. / / Traversant rue de l'Abbaye J'ai retrouvé la frénésie De l'âge ado Sur les radios périphériques Des sons bizarres et magnifiques Donnent le tempo / / Des babys-boomers en furie Le monde bascule dans l'hystérie De Liverpool Le vieux show-biz est balayé Place aux sixties et aux yéyés Hurle la foule / / Les décénies n'ont rien changé Et je continue de chanter Droit dans mon jean J'ai encore commis un album Des quatre poilus à la pomme C'est BeatleStin /